Actualités

Recherche de victimes ou de témoins en lien à de l’harcèlement et à des agressions

Les enquêteurs de la police de Trois-Rivières sont à la recherche de victimes potentielles ou de témoins en lien avec l’arrestation de Christian Byiringiro.

Ce dernier fut arrêté vendredi dernier, par les patrouilleurs de Trois-Rivières à la suite d’une plainte de harcèlement par une jeune femme, le tout s’étant déroulé un peu plus tôt au Centre Les Rivières.

Cet homme se promène dans les lieux publics et il aborde les jeunes femmes. Il se présente, dit qu’il vient de Montréal, qu’il est à Trois-Rivières depuis seulement un mois et qu’il cherche à se faire des amis. Tout en discutant, il devient vite entreprenant, il cherche à toucher les fesses et les hanches des jeunes femmes, à se coller sur elles et il veut les embrasser.

Depuis le début du mois de décembre, 4 plaintes similaires nous ont été rapportées, ces événements se sont passés au Cégep de Trois-Rivières, au Centre Les Rivières, au Collège Laflèche et dans un abribus de la STTR.

Cliquez sur l’image pour découvrir gratuitement le plus récent épisode de Génération OUI !

Christian Byiringiro est un homme de 24 ans, il est de race noire, il mesure 1 m 73 et pèse 70 kg, il a les cheveux noirs et les yeux bruns. Lors des événements, M. Byiringiro portait un manteau brun-beige, avec l’inscription « Supreme » en blanc au dos du manteau, ainsi qu’un écusson en noir et blanc au niveau de sa manche droite.

Il a comparu le 10 décembre dernier au Palais de justice de Trois-Rivières sous une accusation de voies de fait. Il y a déjà cinq victimes qui ont porté plainte, mais les enquêteurs de Trois-Rivières ont des raisons de croire que Christian Byiringiro aurait pu agresser d’autres jeunes femmes.

Toute personne qui aurait été victime de cet homme ou qui aurait des informations à transmettre est invitée à communiquer avec l’enquêteur Éric Clément au 819 691-2929 poste 3477

(1 commentaire)

  1. Je ne sais pas si c’est révélateur mais….

    Je crois que c’est lui qui m’a crié après, le 3 décembre dernier sur la 5ième à Shawinigan vers 14h. Il s’appretait entrer dans le building en haut du Radoteux… Il était avec un autre homme. Mais clairement je me rappelle qu’il avait un manteau +/- jaune. Je passais et quelqu’un a crier  »hey ». J’ai continué ma route et la personne a insisté 3 autres fois en criant  »hey » encore plus fort. Lorsque je me suis retourné, il ma regardé comme si il me demandait du regard de monter à l’étage. J’ai brandit un 🖕 dans les airs, et je suis rentrée toute suite au magasin des Dés Truqués. 🤷‍♀️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :