Actualités

Le Parti Québécois domine le financement populaire au Québec

À moins de cinq mois des élections générales québécoises, la course au financement est féroce : le Parti Québécois (PQ) vient de dépasser le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime.

Par conséquent, le PQ espère avoir le même budget aux élections d’octobre qu’aux élections de 2018, soit environ 4 millions de dollars, a suggéré son chef Paul St-Pierre Plamondon.

Écoutez l’entrevue de Paul St-Pierre Plamondon avec Marc-Antoine Lemay et Pierre-Olivier Lessard

Le PQ, champion traditionnel du financement participatif, a été relégué ces derniers mois par l’ascension fulgurante de PCQ. Fin février, le PCQ avait amassé près de 200 000 $ en deux mois.

Cependant, selon des données récentes d’Élections Québec, le PQ a amassé 430 000 $ depuis janvier, suivi de près par PCQ avec 428 000 $.

Le parti au pouvoir, la Coalition avenir Québec (CAQ), a amassé 392 000 $ et n’a eu que 3 179 donateurs. Les partisans de la CAQ sont donc plutôt généreux.

L’opposition a également dénoncé des cocktails de collecte de fonds pour avoir invité des militants à rencontrer des ministres en échange de dons de 100 ou 200 dollars.

Québec solidaire a un peu plus de 300 000 $ de revenus. Le Parti libéral du Québec (PLQ) arrive bon dernier des partis représentés à l’Assemblée nationale avec 168 000 $. Cependant, jeudi, le PLQ a précisé qu’il est arrivé 212 000 $ au cours des derniers jours.

En date du 19 mai, le classement se suit ainsi :

Parti Québécois (PQ) : 436 000$

Parti conservateur du Québec (PCQ) : 429 000$

Coalition avenir Québec (CAQ) : 407 000$

Québec solidaire (QS) : 313 000$

Parti libéral du Québec (PLQ) : 172 000$

Il est bien connu que l’argent est le pouvoir de la campagne. Les fonds collectés sont utilisés pour financer la publicité et plus encore.

N’oubliez pas que chaque électeur a le droit de donner jusqu’à 200 $ à un parti politique en vertu de la Loi sur le financement des partis cette année électorale, comparativement à un plafond de 100 $ au cours d’une année régulière.

Le PQ admet que ses outils seront plus limités que ceux du parti au pouvoir.

Néanmoins, figuré au sommet du financement populaire est une source de fierté immense pour le Parti Québécois. Il s’agit-là d’un indicateur de l’énergie politique qui se dégage au Québec et au sein des troupes indépendantistes. Cela témoigne de la vitalité d’une formation politique au Québec.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :